11.6.17

Un massacre

Un massacre, une boucherie, une humiliation, un carnage, une exécution publique, voici quelques mots que l'on pourrait utiliser pour qualifier cette finale. Une finale, ou plutôt une non-finale, qui a accouché d'une souris et d'un tout petit spectacle. On attendait tellement de ce match qu'on est vraiment restés sur notre faim, déçus et dégoûtés pour Stan dont on espérait un miracle, et presque aussi déçus pour Nadal qui  pour cette fameuse decima – aurait mérité un duel à la hauteur de l'événement. Mais voilà, le taureau de Manacor a évolué sur une autre planète durant toute cette quinzaine et même le plus grand Wawrinka de tous les temps, loin du fantôme qui était aujourd'hui sur le court, n'aurait rien pu faire. Peut-être un set, ou deux sur un malentendu, mais il aurait fini par se faire bouffer par cette véritable machine à gagner. A massacrer.   

A l'image du FC Sion en Coupe de Suisse, notre Stan national n'est donc plus invincible en finale de Grand Chelem. Il a pris aujourd'hui une gifle monumentale et jamais, ô grand jamais, on a eu l'impression qu'il aurait pu inverser la tendance. Ce Nadal-là a dégagé une telle sensation de supériorité, trouvant des angles impossibles et ramenant toutes les balles comme un meurt-de-faim, qu'il aurait pu gagner cette rencontre avec des chaussures de ski, une raquette en bois et un oeil bandé. Impressionnant.

Il convient aujourd'hui de saluer l'exploit hors norme réalisé par Popeye, lequel vient de signer un record qui n'est pas près de tomber : s'offrir dix fois (!) le même tournoi du Grand Chelem. Rodgeur n'y arrivera certainement pas, Djokobite non plus, bref, celui qui sera capable de chatouiller ce record n'est probablement pas encore né. Et cette série pourrait bien continuer à gonfler, tant le Majorquin semble encore loin, mais alors très loin d'être rassasié... 

Autant l'avouer, ce retour en force du monstre des Baléares fait peur et, alors qu'on s'était un peu délecté de ses malheurs ces deux dernières saisons, avec quelques éliminations ubuesques ici ou là, notre pire cauchemar revient hanter nos nuits et nos dimanches. Avec quinze Majeurs dans son escarcelle, la Momie revient à trois longueurs de Rodgeur et dépasse un certain Pete Sampras dans les livres d'histoire. La marge du Maître est encore confortable, mais ce dernier recommence à apercevoir la tête toute dégoulinante et pleine d'implants de son meilleur ennemi dans le rétroviseur... 

Allez les amis, on est finalement bien contents que cette (trop) longue saison sur terre battue touche à sa fin et de retrouver ce bon vieux gazon. Bravo à Rafa, Monsieur Decima, et merci au gamin qui nous aura quand même offert le plus beau match de cette quinzaine, voire même de ces quatre derniers mois. On espère le revoir en pleine forme à Wimbledon, accompagné bien sûr d'un Rodg qui nous a terriblement manqué !         

18 Comments:

At 11 juin, 2017 23:15, Blogger Thierry Fangio said...

Rien à dire sur ce match. Il y avait trois mondes d'écart aujourd'hui entre Nadal et Stan, à l'instar de la finale de 2008 entre ce même Rafael et notre impuissant Rodger, qui allait là perdre bien plus qu'un simple match (cf la finale de Wimbledon un mois plus tard, le match du siècle perdu dans la pénombre londonienne).

C'est fou en effet de constater ce retour au premier plan du célèbre Comanche après deux années bien merdiques pour lui. Le gars avait perdu son explosivité, sa confiance, sa longueur de balle, ses produits magiques... et là on a subitement l'impression qu'il est revenu au top de sa forme, voire encore plus fort qu'à l'époque où il était numéro un mondial !

OK, il n'a joué personne de la saison sur terre battue avec Roger absent, Djoko et Murray en dépression. Son plus grand adversaire restera le jeune autrichien Dominik Thiem. Quand on voit vendredi ce qu'il lui a mis, on comprend mieux ce qui est arrivé à Stan ce dimanche.

Un Stan vraiment emprunté, parfois défaitiste, qui a balancé sur son compte facebook à une demi-heure du début du match sa nouvelle collaboration avec Paul Annacone pour la saison sur gazon. Excusez-moi mais ça fait bizarre de balancer ça trente minutes avant une finale de GC, comme si Stan savait avant même le match contre la Momie survitaminée qu'il avait déjà perdu...

Bref, il était grand temps que cette saison sur terre battue se termine. Hormis Rome avec la victoire de Zverev et l'exploit de Thiem, rien n'aura été excitant.

On apprécie d'autant plus ce soir la portée de l'exploit réalisé par Roger en ce début de saison : ces trois victoires consécutives contre l'infâme Comanche sur dur alors que ce dernier revenait à son meilleur niveau.

On savoure aussi que Rodger ait remporté Melbourne, car sinon ce soir on ne serait plus qu'à 17-16 en Majeur. Grâce à l'Australian, on est encore à 18-15, et qui sait si dans cinq semaines on ne sera pas à 19-15. Allez, on y croit Rodgeur pour un 8ème Wimbl'. Comme pour une branlée au premier tour du Comanche contre un 150ème mondial pratiquant le service-volée...

Vivement l'herbe, vivement le retour du vrai tennis !

 
At 12 juin, 2017 00:20, Anonymous Anonyme said...

Cher Ami qui nous fait tant rire, je dois te dire que A; ce post n'a rien de drôle et B; je me demande si on a vu le même match. T'as vu ou que san était un fantôme ????? Ou ? Quand ? Comment ? T as la berlue ou quoi ? J'ai lu tous les posts depuis le début mais là je crois que tu as pété un cable. Stan à très très bien joué. Ce match était magnifique bien que moins intense que celui de vendredi mais il faut reconnaître que ce bon vieux Nadal à été largement meilleur. Pourquoi faut il toujours encenser ou rabaisser. C'était un beau match ou il n'y a malheureusement pas eu de suspense tant Nadal était supérieur. Waw à rien lâché et ne s'est pas découragé. Moi je me serais découragé en voyant une telle différence entre mon adversaire et moi, la plupart ce seraient découragé. Tu te serais pas découragé toi ?? Ben le stan il a essayé jusque à la fin et il a perdu. En attendant, il est allé jusque là et c'est déjà absolument gigantesque. BRAVO STANISLAS ET BRAVO RAPHAEL

 
At 12 juin, 2017 01:51, Anonymous bruno de Seynod said...

2005 - Premier de Cordée -

2006 - Les Deux Tours -

2007 - Rencontres du Troisième Type -

2008 - Les Quatre Fantastiques -

2009 - Oui-Oui à la Plage -

2010 - Le Cinquième Élément -

2011 - Sixième Sens -

2012 - Les Sept Mercenaires -

2013 - Nad'Alien, le Huitième Passager -

2014 - The Ninth Gate -

2015 - Zéro de Conduite -

2016 - Cube Zéro -

2017 - Les Dix Commandements -

 
At 12 juin, 2017 09:11, Blogger Patrick de Montmollin said...

Moi aussi je l'ai trouvé plein de bravoure, mais il faut avouer qu'il n'était pas flamboyant là il aurait dû l'être:
Au service pex, et avec plus de réussite !

 
At 12 juin, 2017 09:11, Blogger Patrick de Montmollin said...

Excellent ! 😂

 
At 12 juin, 2017 09:13, Blogger Patrick de Montmollin said...

Bon, on espère juste pas le même dénouement en finale de Wimbledon qu'en 2008...

 
At 12 juin, 2017 10:37, Anonymous Anonyme said...

Ouais, qui a vraiment souhaité ce retour de la momie... ok pour l'exploit mais tellement sans saveur, ça me fait penser à L. Armstrong qui écrasait tant ses adversaires qu'on aurait aimer qu'il fasse au moins semblant de souffrir pour nous laisser l'espoir qu'il était clean.....

 
At 12 juin, 2017 12:08, Anonymous L'âne de Troinex said...

Je viens à peine de reprendre mon souffle. Nadal m'a asséné uppercuts sur jabs pendant 2 heures et 5 minutes. J'encaissais les coups avec Stan et ça faisait mal, très mal.
Dieu que je reste sur ma faim ! L'ibère était nerveux en début de match et Stan n'a pas su concrétiser sa balle de break. Je veux croire que cela aurait pu permettre à Stan de se libérer et à Nadal de se crisper davantage.
Mais bon, au final c'est Rafa le terrible qui breaka tant de fois Stan... et nos rêves de Swiss slam.
Dix Roland. C'est juste odieux. Comme Marc, je crains qu'il y en ait encore davantage!
Maintenant, je lui souhaite un tableau à Wimby avec Isner, Karlovic et Raonic histoire de le calmer un peu.
Seigneur Roger, viens remettre de l'ordre dans la maison tennis ! Amen.

 
At 24 juin, 2017 18:55, Blogger Patrick de Montmollin said...

Allez, un 8ème Halle et un 92ème titre...

 
At 25 juin, 2017 14:27, Anonymous Larissa said...

tu veux dire "allez un 9ème Halle" ;)

 
At 25 juin, 2017 14:56, Blogger Patrick de Montmollin said...

Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

 
At 25 juin, 2017 14:58, Blogger Patrick de Montmollin said...

Voilà 😂
Bon, maintenant c'est :
- Allez un 10ème Halle en 2018
- Allez un 8ème Wimbledon
- Allez un 3ème Canada et donc un premier Québec à Montréal
- Allez un 8ème Cincinatti
- Allez un 6ème US Open
- Allez un 8ème Bâle
- Allez un 7ème Masters

 
At 26 juin, 2017 06:47, Anonymous Larissa said...

ce serait bien Marc que tu fasses un article avant Wimbledon suite entre autre au 9ème Halle remporté par Rodger et avec la manière en plus.

 
At 27 juin, 2017 10:21, Blogger شركة المثالية لتنظيف said...

شركة مكافحة حشرات بالرياض
شركة رش مبيدات بالرياض

 
At 08 juillet, 2017 00:18, Anonymous Anonyme said...

Feignasse. En fait c'est le vrai Rosset qui écrit ce blog :-)

 
At 08 juillet, 2017 18:16, Blogger Patrick de Montmollin said...

😂

 
At 29 juillet, 2017 08:52, Blogger happy 123 said...

lacoste polo
yeezy shoes
adidas stan smith sneakers
brady jersey
five finger shoes
longchamp bags
kyrie 3 shoes
jordan shoes
jordan shoes
adidas store

 
At 07 septembre, 2017 10:16, Blogger 郑佳颖 said...

michael kors
adidas nmd
air jordan
michael kors handbags
nike zoom
light up shoes
patriots jersey
adidas yeezy boost
longchamp bags
michael kors outlet store

 

Enregistrer un commentaire

<< Home