9.6.17

Le bison est en finale !!!!!!!

Mais oui gamin, mais oui !!!!!! Putain c'est fort, puissant, gigantesque, magique, federesque, wawrinkien !!! Stan The Man va disputer dimanche sa quatrième finale en Grand Chelem et vient de s'offrir le scalp d'un nouveau numéro 1 mondial, ce qui est de bon augure dans un Majeur, si tu vois ce que je veux dire... Andy Murray, le triste leader de ce classement, s'est fait sortir le plus logiquement du monde par un Vaudois offensif comme jamais (peut-être trop parfois...), auteur de 87 coups gagnants (!!), solide dans son jeu et impressionnant dans sa tête. Tcheu la rage du gamin dans ce quatrième set d'anthologie, j'en ai perdu ma voix ! Un match référence, clairement, un combat de dingue et une victoire en cinq sets que le bison aurait pu régler en troisD'un autre côté, tant mieux si cette demie est allée jusqu'à la cinquième manche, cette cuvée 2017 tient enfin son gros match...

Voilà, alors que Timea n'a pas su le faire et n'a d'ailleurs pas trop de regrets à avoir sur ce match, tant la Lettone cognait plus fort et dominait les débats de la tête et des épaules, le natif de St-Barth' a tout fait dans cette demie, mais alors vraiment tout. Il s'est comporté en patron sur le court face à un numéro 1 mondial de pacotille, incapable de faire autre chose que de renvoyer péniblement la balle, scotché 4 mètres derrière sa ligne de fond. Si Murray entraînait une équipe de foot, elle jouerait en 8-1-1. D'ailleurs, quel est le point commun entre le centre sportif de Verbier et Frankenstein ? Ils sont les deux complètement cramés ! Vendredi, c'est le tennis, le beau jeu et la prise de risque qui ont gagné. Pour le plus grand bonheur de tous les amoureux de la petite balle jaune.

Comme prévu, notre Stan national aura le redoutable honneur d'affronter l'homme aux neuf Roland Garros, celui qui a avalé tous ses adversaires avec une facilité déconcertante, qui arrive en finale frais comme un employé des PTT dans les années 80 et qui fait figure d'Everest à escalader. C'est la finale de rêve, l'affrontement ultime entre deux styles uniques, deux mecs qui ont mis tout le monde d'accord durant cette quinzaine et qui ont, sur le papier, tout pour offrir au public un combat de titans, une véritable finale de tous les superlatifs. Le pied total quoi !

Wawrinka – Nadal, ce sera dimanche sur le Philippe Chatrier et toute la planète tennis se réjouit de voir ces deux monstres face à face. Autant dire qu'il faudra un Stan de légende, un Stan stratosphérique, un Stan en état de grâce pour espérer chatouiller l'homme fort de cette saison sur terre, le plus grand joueur de tous les temps sur cette surface, lequel pourrait réaliser une triple decima cette année et qui fait franchement peur. C'est pas le pauvre Thiem qui dira le contraire, lui qui s'est fait humilier comme une petite pucelle au milieu d'un gang-bang.

Allez, la marche est très très haute mais on y croit les mecs, on y croit !! Impossible n'est pas vaudois et, comme on aime les belles histoires, puisse Stan continuer sa fabuleuse série en finale de Majeur et réaliser un 4 sur 4 historique ! Toute la Suisse est avec toi, mon gamin. Et toute la France aussi ! Et toute la Terre carrément !! L'Espagne mise à part...

8 Comments:

At 09 juin, 2017 21:51, Blogger Patrick de Montmollin said...

Oui Monsieur !!!

 
At 09 juin, 2017 22:04, Anonymous Larissa said...

Oups tu n'as pas attendu longtemps pour nous délivrer ton article. Ét merci. En ce qui me concerne des le début de ce Roland c'est une finale que je voulais voir : la revanche de Melbourne avec un Rafa en pleine possession de ses moyens et pareil pour Stan. J'espère qu'il sera remis pour le feu d'artifice final. j'aimerai en premier la décima pour Nadal car ce serai énorme mais si Stan gagne ce sera également dantesque

 
At 10 juin, 2017 01:37, Blogger Thierry Fangio said...

En 2014 en finale de l'Australian, personne ne donnait aucune chance déjà à Stan qui jouait là sa première finale Majeure. Les journaux préparaient : Rafa égale Sampras avec un 14ème titre en GC. On connait la suite...

S'il y a bien un mec, et un seul, qui peut démolir l'insupportable Comanche sur sa terre battue fétiche cette année, c'est bien Stan The Man.

OK le taureau des Baléares arrive frais comme un gardon en finale cette année à RG mais sérieusement il a joué qui pour arriver jusqu'à là ??? Thiem n'était qu'un pauvre sparring-partner tétanisé par l'évènement comme l'an dernier au même stade contre Djokovic. Et je ne parle pas des copains de sa pauvre équipe de Coupe Davis avant qui lui ont déplié le tapis rouge.

Il y a une chance sur dix pour que Stan le fasse mais cette chance est réelle. Forza Stanimal !

 
At 10 juin, 2017 08:28, Anonymous Larissa said...

En 2014 la donne était différente car Rafa était diminué. Alors peut être qu'il aurait perdu car avant qu'il ne se blesse, il était déjà dominé par Stan, mais là pour le coup ça va vraiment être intéressant et si Stan le fait, sa victoire aurait autant de répercutions que la décima de Nadal. Ce qui est sûr c'est qu'il y aura match entre les deux car toutes les fois que Stan a été en finale que ce soit face à Rafa ou Novak, il a toujours répondu présent.

 
At 11 juin, 2017 19:53, Anonymous Anonyme said...

Comme une sensation de déjà vu, de revenir en 2008. Nadal a été époustouflant, et me fait peur pour la suite. Aujourd'hui, je pensais que Stan avait peut-être davantage d'armes que Roger n'en a jamais eu face à Rafa à RG et résultat : une même boucherie...

Ca me fait beaucoup repenser aux matches perdus par Fed face à Rafa à RG et cette sensation que Roger passait plus ou moins à chaque fois à côté, qu'il avait son complexe d'infériorité face à Rafa, ... À la lumière de ce match et de ce tournoi en général, même si les éléments précités sont sûrement fondés, on se reprend surtout dans la gueule ce qu'est le grand Rafael Nadal sur terre battue. Tout simplement injouable. Pour Federer, pour Wawrinka, pour n'importe qui, peu importe l'état d'esprit...

Une Decima forcément méritée, mais quel tournoi sans saveur au final (si ce n'est la demie Wawrinka-Murray). Dommage qu'il n'ait pas eu à combattre pour remporter une des plus symboliques (sinon LA plus symbolique) de ses victoires. Tout simplement trop fort.

Trop chiant quoi.

 
At 26 juin, 2017 03:45, Blogger raybanoutlet001 said...

nike roshe
fitflops
louboutin shoes
kate spade sale
coach outlet
nike air huarache
new england patriots jerseys
replica watches
oakley sunglasses
michael kors handbags

 
At 27 juin, 2017 10:22, Blogger شركة المثالية لتنظيف said...

شركة مكافحة حشرات بالدمام
شركة مكافحة حشرات بالخبر
شركة مكافحة حشرات بالظهران

 
At 29 juillet, 2017 08:52, Blogger happy 123 said...

cheap jordans
true religion jeans
golden goose
longchamp le pliage
curry 3
nike zoom
adidas online shop
asics shoes
retro jordans
michael kors handbags

 

Enregistrer un commentaire

<< Home